Hypno-coaching La Rochelle

Libérez votre potentiel avec l'Hypno-Coaching

Les Bonnes Résolutions ou Comment Atteindre Ses Objectifs.

| 0 Commentaires

Bonjour à tous,

paper-3042645_1920

Ça y est, c’est le début d’une nouvelle année. L’occasion de faire un petit bilan de l’année passée et de continuer à se motiver pour les mois à venir.

En effet, le mois de Janvier est toujours une période synonyme d’un nouveau départ. L’entrée dans une ère nouvelle, avec ses nouvelles perspectives, ses nouveaux projets, et toutes ces nouvelles choses que l’on a envie de mettre en place depuis longtemps.

C’est donc le moment de choisir ces bonnes résolutions qui vont nous permettre de nous remettre dans le droit chemin, peut-être plus proche de nos valeurs et de ce que l’on souhaite.

Mais voilà, il semblerait que ces nouvelles résolutions s’essoufflent assez vite. En effet, en une étude aurait été réalisée par l’université de Bristol, en particulier par Richard Wiseman, impliquant 3000 personnes. Celle-ci aurait montré qu’environ 88% des résolutions de la nouvelle année échouent. Une bien triste statistique n’est-ce pas ? La bonne nouvelle, c’est que ça fait tout de même 12% de réussite. Il existe donc des éléments qui permettent de bien définir un objectif et de s’y tenir.

La réussite vient de la motivation et de la capacité à rester concentré sur un objectif jusqu’à l’atteindre.

Il n’y a qu’une seule façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi.

Georges Clemenceau

Souvenez-vous que Thomas Edison, persuadé qu’il allait éclairer le monde, a dû essuyer plus de quelques 1200 tentatives avant de réussi faire fonctionner l’ampoule.

Alors, suite à l’atelier que nous avons proposé en Janvier, voici quelques techniques « conscientes » pour mettre toutes les chances de votre côté, pour rester motivés et concentrés :

Idée n°1: la méthode SMART.

woman-36446_1280

Nous le savons tous : « Un problème bien posé est un problème à moitié résolu ». C’est la même chose pour un objectif : Un objectif bien défini et le travail est déjà à moitié fait !

Alors en quoi consiste la méthode SMART ?

S.M.A.R.T. est un acronyme qui permet de bien définir son objectif :

S : Spécifique : C’est-à-dire simple, précis et compréhensible par tous. Par exemple, il vaut mieux spécifier :”je veux faire tant d’heure de sport par semaine“, ou “je veux faire tant de kilo“, plutôt que : “Je me remets au sport“, ou “je veux maigrir“.

M : Mesurable : Ce point-là vous permet de mesurer à quel point vous vous rapprochez de votre objectif ou de prendre connaissance du moment où vous l’atteignez.

Si votre objectif et «je veux être mieux ?» Comment allez-vous le mesurer? Comment allez-vous vous en rendre compte ? D’où partez-vous ?

Idem pour « je veux faire des économies »…Ok, mais combien ? Par mois, par semaine ?par jour ? Ou « Je veux passer plus de temps avec mes amis », ou «...à lire ». Il est important de spécifier cette quantité ? Combien de temps, par jour, ou par semaine ?

A : Atteignable ou Acceptable : Il faut que votre objectif soit atteignable, dépendant de vous, et bon pour vous. Et oui, si l’on pouvait changer les autres ça se saurait.

Ex : « Je voudrais que mon enfant soit plus calme ». OK, mais qu’est-ce qui dépend de vous et qui pourrait faire en sorte que votre enfant soit plus calme ? Ou recherchez en vous, pourquoi voulez-vous que votre enfant soit plus calme ? Redéfinissez votre objectif en partant de ce qui vient de vous. « Je souhaite être plus à l’écoute de mon enfant », ou « je souhaite lui proposer des temps où il pourra exprimer toute son énergie, afin de pouvoir bénéficier de temps plus calmes à d’autre moment », ou autre chose bien sûr, ce sont vos objectifs 😉

R : Réaliste : Votre objectif doit être réaliste et réalisable. Cependant, il doit rester ambitieux, pour vous mettre au défi et garder la motivation. Si c’est trop simple, vous ne serez ni motivé ni tenace. Et si c’est trop complexe, ce n’est pas forcément bon non plus. Alors à vous de trouver le bon seuil de réalisme et de challenge. C’est toujours intéressant de se poser la question.

D’ailleurs, pensez-vous davantage que : « Quand on veut, on peut ? » ou plutôt « quand on peut, on veut ? » peut-être les deux, qui sait? Et vous où se situe votre curseur ?

T : Temporellement défini : Donnez-vous un délai, une date spécifique et bien définie… « Plus tard » ne veux rien dire. Préférez une date à une durée.

Ex : « d’ici les 3 prochaines années » n’est pas très claire, en fait, ça laisse l’impression que cela nous laisse 3 ans pour repousser chaque jour et oublier. Alors, fixez-vous une date bien définie pour atteindre vos objectifs et vous récompenser pour cela.

Car oui, il n’y a aucun mal à être fier d’atteindre ses objectifs. Au contraire, alors n’hésitez pas à vous prévoir une récompense (c’est comme ça que le cerveau apprend) pour quand vous aurez atteint votre objectif.

Idée n°2 : La méthode de Kaizen

Si votre objectif est trop complexe ou trop ambitieux, utilisez La méthode de Kaizen, ou la méthode des petits pas.

L’idée de cette méthode est de découper votre objectif principal en plusieurs étapes successive (ou sous-objectifs) à atteindre. Par Exemple si vous décidez d’arrêter de fumer, vous pouvez décider d’enlever une ou deux cigarette par jour, par semaine ou par mois. Jusqu’à arrêter complétement.

Comme l’a dit Lao-Tseu (après une bonne traduction) :

« Même un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. »

Vous voulez perdre 3 Kg ? Commencer par définir une première étape (toujours SMART).

Entraînez-vous à atteindre ces sous-objectifs, et félicitez-vous à chaque réussite. La récompense, toujours la récompense! Faites à vous-même ce que vous feriez pour un enfant. Quand un enfant apprend à marcher et fait ses premiers pas, tout le monde l’applaudi, l’encourage. Prenez soin de vous et encouragez-vous à chaque étape. Il n’y a pas de petites (r)évolutions.

Idée n°3 : utiliser la loi de Pareto : les 20/80

Il arrive également parfois qu’en ce début d’année on veuille tout changer. Changer de vie, de façon de faire. Que plus rien ne soit comme avant, et on se perd dans nos bonnes résolutions. On ne sait pas par quoi commencer. Alors on tourne en rond. On tente une direction, puis on change, puis rien n’avance…et on se démotive ! Ça vous est déjà arrivé ? Alors prenez un temps pour faire le tri. Pour vous poser les questions de fond :

Pourquoi voulez-vous tout changer ? En quoi c’est important pour vous ? Qu’est-ce que cela vous permettra de faire, de ressentir, ou de vivre ?

Et faites la liste de tous les changements qui vous permettront d’atteindre ça.

Ensuite, utilisez la fameuse Loi de Pareto , la méthode des 20/80. Privilégiez la qualité à la quantité. C’est une statistique universelle qui montre qu’en général, 20 % des actions à effectuer permettent d’atteindre 80% des résultats attendus. Et donc que seulement 20% de résultats ont besoin de 80% d’actions supplémentaire. Alors à moins d’être ultra perfectionniste et de vouloir 100% de résultats nécessitant 100% d’effort, pourquoi ne pas se satisfaire de 80% de résultats pour 20% d’effort seulement ?

Et vous, quels sont les 20% d’efforts de changements qui vous feraient vous sentir au top?

Si vous classez vos objectifs par ordre d’importance sur l’impact qu’ils auront sur votre bonheur ?

Quels sont les 2 ou 3 objectifs qui impacterons le plus et de manière positive votre vie ?

Vous remettre au sport ? Voir des amis ? Perdre du poids ? Prendre soin de vous ?…Sachant que tous les objectifs que je viens d’énoncer sont trop flous et doivent être repassés à la moulinette SMART pour les atteindre, n’est-ce pas?

Idée n°4 : jeux linguistiques

Il existe également des petits jeux linguistiques qui permettent de grands changements dans la perception des événements :

Essayez de tourner vos phrases de manière à remplacer les « Il faut que » par « je choisis  de », ou « j’ai envie de ».

On sait que la langue et/ou l’écriture est intimement liée à la façon de penser et à la façon dont nous percevons le monde. La description des émotions et des sensations est forcément limitée, ou cadrée par le vocabulaire. Les anglo-saxons, n’ont pas la même culture ou vision du monde que la nôtre, que les cultures arabes, africaines ou asiatiques.

Alors, permettez-vous de reprendre le contrôle sur chaque instant de votre vie, directement dans votre façon de parler. En vous remettant au centre de vos choix, de vos actions, et de vos responsabilités.

Vous trouverez ici quelques exemples venant de la communication positive qui vous permettront de modifier petit à petit votre vocabulaire afin de rendre les pensées plus valorisante.

Et pour aller plus loin…avec l’Hypnose

Bien sûr, jusqu’ici, nous parlons de méthodes conscientes qui orienteront directement votre esprit vers l’importance (et le plaisir) d’atteindre vos objectifs, de développer votre implication et de mettre en avant où se situe votre responsabilité dans la réalisation de vos objectifs.

Ensuite, comme nous l’avons vu durant l’atelier du mois de Janvier, malgré un objectif conscient bien défini, il se peut que l’on ressente quelques blocages internes. Comme si quelque chose en nous nous poussait dans la direction inverse.

C’est également là-dessus que nous avons donc travaillé en hypnose lors de l’atelier. Se recentrer sur soi, et sur ses sensations pour établir un contact, une communication avec cette partie de nous qui pourrait avoir peur, ou ne pas être d’accord avec l’objectif conscient.

Car au-delà de nos envies conscientes, il y a également cette partie de nous, cette partie qui communique avec nous par des réflexes, des sensations, des émotions. Qui, au-delà de notre champ de conscience, s’évertue du mieux qu’elle peut à nous maintenir en vie (respiration, battement du cœur, action des muscles, etc…), à nous protéger des agressions extérieures. Toujours prêt à reprendre le dessus s’il le faut (réflexes de survie par exemple) et mettre en place des solutions pour notre bien-être et pour notre sécurité, indépendamment de ce que peut penser le conscient. Appelons cette partie pour des raisons de simplicité et pour la suite de l’article “l’Inconscient“.

Imaginez une personne qui déciderait, sans entrainement de ne plus respirer pour battre le record d’apnée…L’inconscient n’étant pas habitué, ne pourra pas comprendre l’objectif et le forcera à respirer.

De la même façon, une personne qui souhaiterait entamer un régime trop strict d’un coup, l’inconscient pourra comprendre 2 solutions : Soit « c’est la famine, il faut que je puise le moins possible dans mes réserves », ou alors, « c’est la famine il faut que je motive un maximum le conscient pour qu’il trouve de la nourriture »…

C’est à ce moment que l’on comprend l’importance d’une bonne communication, d’une complicité et d’une relation de confiance importante entre le Conscient et l’Inconscient, qui ne sont que 2 fonctionnements faisant partie d’un tout…Nous.

Bien sûr, certains l’ont naturellement et sont restés à l’écoute d’eux même, de leurs sensations et de leurs émotions. D’autres s’en sont éloignés, petit à petit, au fil des expériences de leur vie, se sont coupés de ce fonctionnement, de cette écoute…et l’Hypnose a ça de magique qu’elle permet alors, à nouveau, de réapprendre cela.

J’espère que cet article vous a plu. Je suis curieux de savoir quel objectif vous vous fixez pour cette année et de quelle manière vous allez l’atteindre.

A bientôt,

success-938345_1280

Laisser un commentaire

Champs Requis *.